COMMENT RÉPARER UN CARRELAGE FISSURÉ DE VOTRE TERRASSE ?

Vous êtes tranquillement sur votre belle terrasse et là c’est le drame : vous constatez avec effroi un carrelage cassé. Avant d’élaborer un plan d’attaque et de réparer un carrelage fissuré, identifiez tout d’abord la cause du problème et ensuite seulement agissez en conséquence. Si la fissure carrelage ne concerne qu’un seul carreau doit-on changer l’ensemble du revêtement de la dalle extérieure ? Heureusement que non ! Voyons à travers cet article quelle attitude adopter en cas de fissuration pour gérer le problème en toute sérénité et efficacement.

reparer-un-carrelage-fissure

1. Identifier la cause du carrelage fissuré

Que vous soyez responsable ou non, il suffit d’une mauvaise pose lors de la construction ou d’un simple accident pour que la terrasse de vos rêves perde tout à coup de son charme… La responsable ? La fissure de carrelage ! 

Ni une ni deux, on serait vite tenté de se lancer sur une réparation improvisée à la MacGyver mais erreur… Réparer un carrelage fissuré nécessite une analyse préalable de l’événement à l’origine du problème. Si cela n’est pas fait, vous prenez le risque de réparer le carrelage fissuré ou de le remplacer par un autre qui se détériora de la même manière.

Un carrelage cassé peut avoir plusieurs causes à l’origine différentes :
– Chute d’un objet lourd sur le sol,
– Choix d’un carrelage inadéquat lors de la pose,
– Affaissement du support,
– Tassement du support,
– Absence de joint de dilatation (impératif si la dalle extérieure est supérieure à 40m2),
– Manque de minutie lors de la pose du carrelage.

De manière générale, laissez suffisamment sécher la chape lors des travaux de terrassement avant de poser vos carreaux. De même, si le support vient à s’affaisser ou à se tasser, le carrelage peut se fissurer avec le temps. Un carrelage posé sur un plancher en bois aura le même effet. Ces éléments sont donc à contrôler. En cas de mauvaise pose, il peut se créer des points de faiblesse que les fissures de carrelage viendront mettre en évidence et l’esthétisme en pâtira.

Vous l’aurez compris, l’étape de pose d’un carrelage extérieur est aussi importante que la préparation du sol et de la dalle. En effet, un carrelage mal posé risque de se fissurer ou de se décoller avec le temps ; c’est pourquoi il est nécessaire de mettre en place des joints périphériques pour éviter le phénomène de compression.

L’emplacement de la terrasse, son exposition et sa fréquentation sont des éléments à prendre en compte dans le choix du carrelage. Les carreaux sont variables dans leur qualité et leur variété, il faut donc se renseigner au préalable sur les normes et classes existantes auprès d’un professionnel. Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) réalise régulièrement des tests sur les carrelages pour offrir un classement UPEC qui permet d’évaluer la capacité d’un carrelage à résister aux contraintes environnantes. Inclure ce classement dans le choix d’un carrelage c’est se prémunir d’une détérioration indésirable.

Le +
Nous recommandons fortement de mettre de côté quelques carreaux de carrelage neufs (une dizaine sera suffisante) lorsque vous faites construire une terrasse. Les grandes surfaces spécialisées changeant régulièrement leurs gammes, si vous constatez un éclat sur votre carrelage et que vous avez la possibilité de le changer directement (avec la pose de carrelage sur plot par exemple), vous vous assurez que le nouveau soit identique aux anciens. Plutôt malin non ?

2. Réparer ou remplacer

Un carrelage cassé, c’est un drame ? Bien-sûr que non, il est toujours possible de le réparer ou de le remplacer. Seulement, dans quel cas privilégier une solution plutôt qu’une autre ? 

> Faire son choix

En fonction du type de pose de la dalle extérieure de terrasse (collée, scellée ou sur plots), il y aura plusieurs manières de procéder puisque chaque sorte de carrelage équivaut à un type de colle et d’encollage.

Malheureusement, si le carrelage que vous avez posé a été jugé par un professionnel comme inadapté aux conditions auxquelles il est exposé, vous n’aurez pas d’autre solution que de remplacer l’ensemble du revêtement. L’aspect esthétique ne doit pas primer sur la qualité et le bon sens… Reportez-vous autant que possible au classement UPEC lors de vos achats afin d’éviter au maximum les mauvaises surprises et les surcoûts pour vos travaux.

Pose collée

La technique de pose dite “collée” est celle qui est le plus fréquemment utilisée grâce à sa facilité de mise en place. En pose collée, il convient de fixer les carreaux directement sur le sol à l’aide d’un adhésif spécial appelé le mortier-colle. Celui-ci peut être de différents types, classés principalement en fonction de leur résistance à l’humidité.

Il est important de prévoir des joints de dilatation entre des matériaux différents, des joints de fractionnement pour les surfaces de grande taille ou des joints périphériques pour préserver une construction maçonnée. Ils permettent d’apporter de la souplesse aux matériaux. Les joints de dilatation compensent les mouvements des matériaux qui s’étendent ou se rétractent lorsque des variations hygrométriques et de température surviennent. Les joints de fractionnement permettent quant à eux d’éviter les fissurations ou le soulèvement global du support.

Pose scellée

La pose scellée nécessite un ciment de mortier frais dans lequel les carreaux vont être directement scellés. Cette méthode a l’avantage de pouvoir rétablir le niveau du sol si ce dernier n’est pas à niveau et de poser l’ensemble des carreaux en une seule fois… pour économiser du temps !
Une fois encore, des joints de dilatation seront nécessaires.

En pose scellée, les décollements de carrelage sont plus rares. Pour remplacer un carreau, il vous faudra un outillage électrique ou pneumatique spécifique pour décoller le carreau endommagé.

Cette technique est recommandée pour les carreaux de carrelage de grande taille ou ayant une surface irrégulière.

Le +

La pose sur plot. Cette technique de construction terrasse en dalle est rapide et simple à installer. Elle vous permet en plus de soulever vos dalles sans effort. Ainsi, si un carrelage se fissure vous pouvez simplement le remplacer en un claquement de doigt. 

pose-carrelage-sur-plot-dalle-exterieur

> Un peu de technique…

Réparer un impact sur un carrelage

Un éclat, un impact surtout n’attendez pas ! Pour réparer un carrelage fissuré, vous avez la possibilité de cacher la fissure carrelage à l’aide d’un enduit spécial. Si votre revêtement terrasse est composé d’un carrelage extérieur mat, des tubes d’émail seront parfaits pour combler l’éclat. Dans le cas contraire, un ciment blanc et une couche de vernis assortie au coloris du carrelage seront suffisants pour colmater le trou.

Préalablement, veillez à bien nettoyer l’impact de carrelage. Quelle que soit la résine utilisée, lissez soigneusement pour obtenir un résultat uniforme. Dans l’hypothèse où le rendu n’est pas assez lisse, ne pas hésiter à poncer si le carrelage est blanc. Effectivement, le ponçage a tendance à blanchir la matière et d’abîmer ainsi le carrelage, ce que nous ne voulons pas. Il est donc n’est pas recommandé d’avoir recours à cette étape si votre carrelage est coloré.

Changer un carreau de carrelage

Quand un carrelage est très abîmé voire totalement détruit, la seule solution pour conserver une terrasse de qualité est parfois simplement de changer le carreau concerné. A vos gants de protection, on vous explique tout !

Commencez par retirer soigneusement le joint autour du carreau concerné. Puis venir casser le carreau endommagé au marteau-burin pour ôter un premier morceau. Un ciseau à maçon vous sera utile pour retirer l’ensemble des morceaux restants.
S’il venait à rester de la colle, ne pas hésiter à brosser énergiquement l’espace de carreau vide. Une fois l’emplacement dépoussiérer, déposer une épaisse couche de colle à carrelage et l’étirer avec une spatule crantée. Le nouveau carreau peut maintenant être placé ! L’utilisation des croisillons permettra de laisser passer le joint. Au besoin, ajuster la place du carreau avec un maillet en caoutchouc.

Une fois la colle sèche (24 heures minimum), venez appliquer un joint de couleur identique au précédent. Si vous avez l’impression que le nouveau carreau semble différent des autres dans les premiers temps, sachez que le résultat tendra à s’uniformiser.

2. Vous êtes couvert

Vos travaux ont été faits récemment et vous constatez déjà un carrelage cassé ? Sachez que vous bénéficiez automatiquement de ce qu’on appelle la “garantie décennale”. 

Celle-ci vous assure la réparation des dégâts qui apparaissent suite à la réception des travaux. Contactez l’artisan qui a effectué la pose du carrelage extérieur ou le construction de la maison si elle a moins de 10 ans. 

Cibler la cause de la fissure de votre carrelage permet de savoir également si l’entreprise qui a effectué les travaux est responsable ou non de cette détérioration précoce. Si la dalle extérieure n’est pas d’une qualité correcte (mauvais dosage du ciment ou de l’eau, défaut dans l’armature de la chape…) alors le carrelage qui sera posé ensuite en pâtira. La fissure est le résultat d’une mauvaise qualité des carreaux ? C’est au poseur de contacter le fabricant ou revendeur dans le but de cerner la cause réelle du problème.

Naturellement, nous serions tentés de demander réparation auprès de l’artisan mais le plus souvent cette démarche se révèle être assez complexe et longue, sauf si un défaut est manifeste. Vous avez toujours la possibilité de refaire appel à la même entreprise, il a de grandes chances que celles-ci prenne en charge le surcoût ou vous propose un tarif préférentiel. Si la faute ne l’incombe pas, il sera tout à fait en mesure de vous guider vers un autre expert du bâtiment.

Dans tous les cas, restez vigilant car la rapidité n’est en rien synonyme de qualité. Un travail vite fait mal fait ne vous causera que des soucis et il est plus sage de prendre son temps pour éviter d’en gâcher inutilement par la suite. N’hésitez à vérifier et revérifier ! Suivez à la lettre les conseils donnés par les professionnels et ceux indiqués sur les notices d’emploi (temps de préparation ou de séchage, outillage spécifique…).

En bref, réparer un carrelage fissuré c’est faisable, pour le peu que l’on sache comment s’y prendre ! Dès que la cause à l’origine de la fissure est identifiée et prise en charge, les travaux de réparation peuvent commencer. Étape par étape, cet article a permis de faire le point sur ce qu’il convient de faire et de ne pas faire en fonction de la pose de votre carrelage.

De manière générale, le recours aux services d’un carreleur professionnel est à privilégier autant que possible si votre budget le permet. Son expérience lui permettra d’analyser correctement la nature de la fissure et il vous fera des recommandations sur les travaux à envisager en conséquence. Faites des devis auprès de plusieurs artisans dans le but de vous conforter sur le diagnostic et de payer un prix qui soit adapté au marché.

Tous les travaux ne sont pas nécessairement de grande envergure ! En fonction de la fissure, vous pouvez tout aussi bien procéder à des réparations de base tel que le colmatage de l’impact. Le but c’est de se faciliter la tâche non ?

terrasse-en-carrelage

Ces articles pourraient vous intéresser